Actualités et nouveautés Amazon

Amazon : Ouverture de sa première librairie physique

Avec plus de 5000 références, Amazon France, le géant de l’e-commerce a ouvert sa première librairie physique dans la ville de Seattle. Connue sous le nom d’Amazon Books, cette boutique a surtout été créée pour accroître la visibilité physique de la librairie en ligne Amazon. Suite à l’ouverture de boutique de nourriture et de boissons alcoolisées, Amazon a tenu à rendre hommage à ses premières amours avec l’ouverture de cette librairie physique. En effet, cela fait maintenant 20 ans que ce géant de l’e-commerce vend exclusivement des livres sur la toile.

Amazon Ouverture de sa première librairie

Création d’une boutique physique : les explications

Bien que vendant des livres sur le net, Amazon a toujours été considéré comme un redoutable concurrent des librairies physiques depuis 20 ans. Bien que ça marche pour elle, Amazon a décidé aujourd’hui de revenir à l’essentiel en ouvrant sa première librairie physique.

Autrefois, Amazon bénéficiait aux États-Unis d'un système fiscal avantageux exonérant les vendeurs en ligne de taxe sur les ventes. Désormais, ce n’est plus le cas. Aussi Amazon a de moins en moins de raison de bouder le développement en dur.

Aussi, acheter sur amazon est toujours possible, mais pour redécouvrir ce que çà fait d’acheter des livres dans des librairies de quartiers, direction Seattle. En effet, le géant du commerce en ligne vendra dorénavant des livres sélectionnés, grâce aux avis des lecteurs et aux commandes sur sa librairie en ligne, dans sa nouvelle boutique physique à Seattle, sa ville d’origine.

C’est alors dans un cadre en plein air avec plus de 120 magasins et restaurants à l’University Village de Washington à Seattle qu’Amazon a décidé d’implanter son retour aux sources. D’ailleurs, comme des dizaines d'autres e-commerçants qui ouvrent des magasins en dur, le but est aussi d’améliorer l'expérience de leurs consommateurs en leur permettant de toucher et de voir les produits.

Une librairie en dur en guise de stratégie marketing

Outre le retour aux sources, Amazon profite de l’ouverture de sa librairie en bonne et due forme pour présenter physiquement ses produits high-tech tels que la liseuse Kindle, le cylindre connecté Echo, la Fire TV ou encore la gamme de tablettes Fire.

Pour vendre tout cela, Amazon met à la disposition des clients des vendeurs spécialisés qui répondront à toutes les questions et qui assureront la démonstration de ces produits techniques. La plupart du temps, les internautes hésitent à acheter ces produits les yeux fermés sur la Toile.

Cependant, l’esprit Amazon est toujours présent dans cette démarche, car le choix des livres proposé à la vente est établi par rapport aux avis des lecteurs et des commandes sur le site Amazon.com.

Pour ce qui est du prix, le groupe a tenu à garder les mêmes prix que celle de la librairie en ligne. Amazon Books sera ouvert tous les jours sauf pour Thanksgiving et Noel pour le plaisir des passionnés de lecture.

Ainsi, Amazon espère offrir à ses consommateurs une véritable boutique permanente et non éphémère, qui pourrait laisser présager l'ouverture d'autres magasins physique de ce genre dans d'autres villes voire d'autres pays dans le monde.

Amazon : Vers sa propre marque de vêtements

On trouve de tout sur Amazon. Suite à la vente de nourriture et de boissons alcoolisées, Amazon pourrait bientôt proposer des boutiques de vêtement en ligne. Amazon Fashion, jusque-là, page dédiée à la mode du géant américain, pourrait alors laisser la place à un site de vêtement de marque. Outre le fait de courtiser les grandes marques de vêtements pour leur proposer de vendre sur le site, Amazon pourrait concevoir sa propre marque de vêtements qui sera sa propre version des produits réclamés par les consommateurs.

amazon vers sa propre marque de vêtements

Comment Amazon en est arrivé à ce stade ?

La raison qui a fait qu’Amazon pense se lancer dans la vente en ligne de sa propre marque de prêt-à-porter est que des demandes de clients ne sont pas satisfaites.

En effet, quand des marques refusent de vendre des produits demandés sur le site d’Amazon, ce dernier va alors fabriquer des produits similaires afin de satisfaire ses clients. Comme beaucoup de vêtements ne sont pas disponibles sur Amazon parce que certaines marques refusent d’y commercialiser leurs produits essentiellement à cause des marges, il envisage sérieusement de combler le manque. Ainsi, après l’alimentation, Amazon va ajouter une nouvelle corde à son arc avec l’habillement.

D’ailleurs pour ce géant de la vente en ligne, au même titre que l’alimentaire, l’habillement a été identifié comme un puissant vecteur de croissance. Mais arriverait-il vraiment à détrôner les grandes marques de la mode ?

Lancer sa propre marque : véritable projet ou simple stratégie ?

Jusqu’ici, rien n’a encore été confirmé puisqu’Amazon a fait une remarque sur le sujet qui sonnait plus comme une mise en garde. Cette mise en garde va à l’encontre des grandes marques qui refusent de vendre certains produits d’habillement sur la plateforme de ce géant de l’e-commerce.

Par ailleurs, ses intentions de venir sur le secteur de la mode pourraient aussi être utilisées par Amazon comme levier de négociations auprès des plus réticentes de ces marques. D’autant plus que d’après de récentes statistiques, Amazon pourrait bien être le vendeur de vêtements numéro un aux États-Unis en 2017.

Amazon n’est donc pas à sous-estimer, car amazon vêtement pourrait bien être le site de référence mode de demain. Voilà pourquoi, il va s’intéresser de près au département de la mode à l’avenir.

Pour ce qui est des marques qui ne sont pas encore sur Amazon, à l’annonce de telles statistiques, elles vont devoir y penser à deux fois avant de refuser pour de bon de vendre sur le site d’Amazon.

Plusieurs marques de vêtements sont déjà vendues sur Amazon et s’il s’essaie à ce projet, personne ne sait si les mordus de la mode vont aimer ou pas. D’ailleurs, le résultat peut être correct comme la vente des tablettes Kindle, une marque Amazon ou bien être un échec comme c’était le cas du smartphone Fire Phone, un autre projet d’Amazon.

Amazon pourrait lancer à l'automne un service de musique en streaming payant

Le géant de la vente en ligne compte émerveiller son public cette année ! Leader dans le commerce de musique physique aux États-Unis, Amazon envisage d’élargir ses horizons dans le domaine musical l’automne prochain. Il s’agit notamment de la programmation d’une diffusion de musique streaming sur le site.

amazon musique streaming

Une diversité musicale impressionnante !

Afin de répondre à la demande de plus en plus grandissante sur les musiques en streaming au détriment des autres sources, Amazon espère contenter son public en rajoutant ce service à la liste de ceux déjà proposés par la branche amazon musique. Il est à rappeler que cette enseigne détient déjà la première place dans la vente de disques et la deuxième en vente de musique numérique téléchargeable sur le site. Comme ce site est une référence en matière musicale, il possède également depuis des années un service, Prime Music, qui offre aux internautes le plaisir de profiter d’une musique gratuite avec un répertoire comptant plus d’un million de morceaux. Combiné avec ces offres déjà existantes, le nouveau concept de l’équipe d’Amazon peut être sûr d’apporter une meilleure ambiance dans les oreilles de sa clientèle musicale.

Un géant parmi les géants ?

La tâche n’est cependant pas facile du tout, car la concurrence est rude dans ce domaine. Effectivement, les autres vendeurs de musique en ligne ont déjà gagné, au cours de ces derniers temps, une notoriété assez impressionnante dans le monde du streaming ; sans compter le fait qu'ils sont bien fournis en répertoires musicaux. Par exemple, Spotify se place en tête de liste en comptant pas moins de vingt millions d’abonnés payants, suivi d’Apple qui a acquis pas mal d’audience depuis le mois de juin dernier et qui en fait maintenant dix millions. Quant à Deezer qui se trouve en troisième position, il possède une clientèle d’un effectif de six millions et demi. Pour ce qui est du site Tidal, relancé en 2015 par le rappeur Jay-Z, il est aujourd’hui à la tête d’un million d’abonnés. Par contre, avec l’expérience du site dans le domaine musical, cette toute nouvelle offre amazon devrait cartonner, surtout parce que les clients fidèles à Amazon la préfèreront à celle des autres sites.

Concernant le coût de ce service, Amazon envisage de s’aligner avec ses concurrents afin de percer ce marché, à raison de moins de 10 dollars le mois. Avec cela, le site propose aux abonnés une navigation illimitée dans un environnement libre de publicité. En outre pour encourager les gens à consommer plus sur son site, Amazon surenchérit en proposant une offre de réduction pour ses adeptes.

Quoi qu’il en soit, il faudra qu’Amazon mobilise le maximum d’effort pour rester dans la course des grands vendeurs de musique en ligne. Avec ce nouveau service particulièrement intéressant, il pourrait se faire une bonne réputation en matière de streaming. Néanmoins, la concurrence reste plutôt dangereuse, à l’instar d’Apple qui a fait sa dizaine de millions d’abonnés en seulement la moitié d’une année.

Amazon : lancement du moteur de jeu vidéo "Lumberyard"

En effet, le géant de l’e-commerce a récemment mis en place un moteur de jeu vidéo qui porte le nom de Lumberyard. Il s’agit d’un moteur de jeux vidéo gratuit à certains niveaux, mais accessible à tous. Donc, pour que vous puissiez mieux comprendre ce qu’il en est vraiment, nous avons décidé de faire le point à ce propos.

Amazon moteur de jeu vidéo Lumberyard

L’histoire qui se cache derrière ce fait

C’est connu, Amazon est ambitieux et donc, pour diversifier un peu ses activités, il a acquis cette plateforme de jeux 3D. Rappelez-vous, en plus d’être un très grand magasin en ligne et d’être la librairie en ligne la plus prisée, Amazon a également un Cloud bien à lui et il propose même des séries TV en streaming.

Donc, le fait de proposer ce nouveau moteur de jeux ne fait que diversifier un peu ses activités et peut-être que d’ici peu nous trouverons chez Amazon des jeu video amazon ? C’est envisageable compte tenu de ce qui se passe actuellement. Dans tous les cas, ce moteur de jeux 3D fait déjà le bonheur de ceux qui utilisent Windows…

Il est à noter que pour le moment, il y a des restrictions quant à ce moteur de jeux vidéo, mais en général, Amazon a fait en sorte qu’il soit fonctionnel et facilement utilisable par tous.

Lumberyard : qu’est-ce que c’est ?

Lumberyard est un moteur de jeux multiplateforme destiné aux développeurs de jeux vidéos. Il sert donc à développer des nouveaux jeux sur pc, sur PlayStation ou sur Xbox One. Ce moteur de jeux est basé sur le fameux Cry Engine de la société CryTek et actuellement, Lumberyard est gratuit, mais seulement à certains niveaux. Comprenez bien qu’il s’agit tout de même d’un moteur de jeux sérieux et assez satisfaisant !

En effet, si son code source est gratuit, ce n’est pas vraiment le cas si l’on veut en profiter pleinement. Étant donné qu’il est relié à la solution Cloud Computing, celui qui y fera des projets sérieux sera dans l’obligation de s’offrir un abonnement qui lui permettra d’utiliser GameLift et d’intégrer les autres produits tels que Twitch ou les services AWS d’Amazon. En somme, ce nouveau moteur de jeux 3D d’Amazon pourrait servir à créer les derniers jeux video à la mode.

Pour le moment, seule la version bêta est disponible, mais la version complète ne tardera pas à pointer son nez.

Avec l’instauration de ce nouveau moteur de jeux vidéo, Amazon est en train de conquérir un tout nouveau marché qui pourrait vraiment intéresser plus d’un.  Bien entendu, la version officielle est vraiment très attendue et on attend également qu’Amazon rende sa plateforme gratuite et accessible à ceux qui utilisent d’autres systèmes d’exploitation. Quoi qu’il en soit, ce qui se passe actuellement est un bon début et en plus, le fait qu’il soit gratuit rend les choses vraiment intéressantes et prometteuses.

Ajouter un commentaire

Je déclare avoir pris connaissance et avoir accepté la Charte