Apple forcé par le FBI à dévoiler le code source d’iOS

Apple se retrouve sous la pression du FBI à la suite de l’affaire terroriste de San Bernardino, où deux combattants de Daesh ont ouvert le feu pour donner la mort à quatorze personnes. Pendant leur investigation, la police a retrouvé des iPhones dont les terroristes se sont servis. iPhone ayant un système de sécurité particulière, les informations collectées par le FBI sont insuffisantes et pour y remédier, Apple est sommé de leur dévoiler le code source ios.

 

 

Le déroulement de l’affaire

Depuis le 12 décembre dernier, au début de cette affaire, le produit apple n’a cessé de faire parler de lui. En effet, le FBI et cette grande firme collaborent pour en élucider le mystère. Parmi les iPhones récupérés ce jour-là, un seul était opérationnel ; mais encore, il était verrouillé. À la demande du FBI, Apple a fourni aux autorités les informations dont il disposait sur le mobile en question, notamment les sauvegardes iCloud et les métadatas associés au téléphone. Ces informations ont pu aider à faire avancer l’enquête, mais restent incomplètes.

Le mystère de l’affaire étant encore entière, le FBI demande alors à Apple de faire davantage d’efforts pour les aider. Apple reste cependant impuissant puisque le système de sécurité du téléphone repose sur une technologie de cryptage d’informations. Ainsi est-il impossible pour Apple de déverrouiller le téléphone. À cause de cela, le FBI demande à Apple de fabriquer un outil pour pouvoir décrypter tout appareil sous iOS. Par ailleurs, Apple refuse de céder à leur demande pour des raisons de sécurité et de moyen.

Refus de la part d’Apple

Sur tous les fils d’actu apple, il est dit que la firme refuse catégoriquement la création de tout moyen donnant accès au décryptage des iPhones. Dans un premier temps, Tim Cook utilise un argument basé sur les moyens financiers et humains, il dit alors que l’élaboration de ce programme nécessite le travail d’au moins une dizaine d’ingénieurs pour une durée supérieure à un mois. Son excuse n’est pourtant pas crédible, car la firme dispose de plusieurs milliards de dollars à son actif.

En réalité, il n’y a pas que le grand patron qui persiste à ne pas délivrer le code source, mais également tous les ingénieurs travaillant chez Apple. Tout comme leur patron, ces personnes sont prêtes à sacrifier leur emploi si jamais la justice les contraint à développer ce programme que le FBI réclame. Selon eux, la possibilité de décrypter les iPhones mettrait en danger les informations personnelles des utilisateurs d’iPhone. En outre, une loi pourrait être votée afin de forcer Apple à délivrer les informations requises pour mener à bien l’enquête du FBI.

 

Pour lors, la possibilité de contraindre Apple à dévoiler le code source iOS en ayant recours à la loi est incertaine. Jusque là, Apple campe sur sa position et reçoit le soutien de plusieurs autres grandes enseignes comme Google, Facebook, Ebay, etc. Récemment, les alliés ont déposé un document officiel auprès de la justice américaine en signe de leur soutien à Apple.

Ajouter un commentaire

Je déclare avoir pris connaissance et avoir accepté la Charte